Les Grenadines de Saint-Vincent : Moustique

 

Le 14/01/15

Moustique est surnommée « l’île aux milliardaires ». C’est une île privée gérée par la Mustique compagny qui en assure l’intendance. De nombreuses célébrités du show bizz et de la Jet-Set internationale (Mick Jagger, Davide Bowie…) y possèdent une luxueuse demeure. Pourtant à l’origine, les plages de Moustique n’étaient fréquentées que par quelques pécheurs, jusqu’au jour où cette petite île fut investie par un riche promoteur britannique Colin Tennant. Il sut intéresser à son projet la princesse Margaret puis d’autres clients richissimes suivirent.

Moustique est un petit écrin, ses plages et ses coraux sont intégrés dans une réserve protégée. Le mouillage n’est autorisé que dans la baie principale, C’est donc à Britannia Bay que nous avons séjourné. A notre arrivée, un boat boy portant l’uniforme de la Mustique Compagny, nous a indiqué notre bouée payante car il est strictement interdit de jeter l’ancre. Le mouillage était un peu rouleur mais la vue splendide.

IMG_1063IMG_1065IMG_1066

WP_20160113_14_17_40_Pro

Nous nous sommes rapidement rendus au village car nous souhaitions acheter du poisson. Nous sommes arrivés trop tard, il était déjà fermé ! Depuis notre arrivée aux Antilles, nous n’avons plus rien pêché. Laurent a bien eu quelques touches mais la plupart du temps le poisson lâchait ou trop gros (comme un marlin), il repartait avec notre leurre. Le minuscule village s’étend sur une route principale bordée de petites maisonnettes aux couleurs vives qui abritent quelques petits commerces d’articles de mode (de luxe !), une épicerie et une boulangerie.

WP_20160112_21_17_57_Pro

WP_20160112_21_19_15_ProWP_20160113_13_51_13_ProWP_20160113_13_46_34_ProWP_20160113_18_33_11_Pro

L’île mesure 5 Km2, nous l’avons visité à pied. On peut dire que la Mustique Compagny fait bien son travail ! Tout est impeccable : pelouse tondue, haies taillées, route pavée et zéro déchet. En chemin, nous sommes passés devant le petit aéroport où atterrissent les jets privés. Nous devinions également les belles propriétés dissimulées sous la végétation mais impossible de s’en approcher à cause des panneaux « private road ». Nous avons rejoint la côte au vent jusqu’à la belle plage sauvage de Macaroni Bay. Nous n’avons croisé aucun touriste lors de notre promenade seulement de riches propriétaires à bord de mini-moke (petite voiture de golf).

P1060106P1060108WP_20160113_19_55_32_ProWP_20160113_18_42_57_ProWP_20160113_18_21_11_Pro

P1060110IMG_2715P1060107

WP_20160113_20_22_43_ProWP_20160113_20_23_41_ProWP_20160113_13_36_39_ProWP_20160113_13_34_38_Pro

A notre retour sur Britannia Bay, en recherchant un point de vue de la baie en hauteur, nous avons trouvé un petit restaurant local à la portée de notre bourse. Nous y avons mangé le soir même en profitant de la vue illuminée de la baie à la nuit tombée.

P1060116P1060115WP_20160113_21_55_31_ProWP_20160113_21_54_17_ProWP_20160114_00_49_19_ProWP_20160114_00_49_08_Pro

Moustique fut une belle escale dans un endroit hors du commun. Un petit paradis protégé qui manque pourtant, à mon gout, de vie et d’authenticité.

Une réflexion sur “Les Grenadines de Saint-Vincent : Moustique”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s