Traversée Açores/Portugal

Le 20/06/16

Nous quittons les Açores pour rejoindre Lagos au sud du Portugal. Nous devons parcourir environ 850 miles soit 1 semaine de navigation. Les conditions météo annoncées pour cette semaine sont favorables, le vent sera modéré (15/20 nœuds). Refroidis de notre dernière navigation, ces conditions nous conviennent parfaitement et tant pis si nous devons mettre un peu les moteurs !!!

Jour 1 et 2 (14-15/06/16) :

Départ avec le soleil. Quel bonheur de le revoir après presque 10J passés sous la grisaille. La mer est calme donc conditions idéales pour apprécier la vue des différentes îles (Pico, Sao Jorge et Terceira) devant lesquelles nous passons pour quitter l’archipel des Açores. Une belle première partie sous Génois et Gennaker. Pendant la nuit, le vent se lève et la houle se forme. Rien de terrible comparé à ce que nous avions vécu lors de notre dernière navigation. Nous ne sommes ni stressés, ni angoissés. Et puis savoir que cette traversée ne va durer qu’une semaine, psychologiquement, ça change tout !!

IMG_3707

 IMG_3704

IMG_3749

Jour 3 et 4 (16-17/06/16) :

Le soleil vient de nous quitter par contre la houle nous pourchasse !! Elle n’est pas spectaculaire mais elle est très désordonnée. Le bateau remue beaucoup. Nous sommes confinés sur le canapé dans le carré, pas moyen de mettre le nez dehors. Seul avantage, nous avons un bon vent qui nous permet de bien avancer. Les températures remontent et l’air est beaucoup moins humide. Enfin nous quittons les chaussettes !!! Nous sommes à mi-chemin. J’ai hâte d’arriver car l’inactivité commence à me peser et je suis très très malheureuse … sans soleil.

IMG_3718

Jour 5 et 6 (18-19/06/16) :

Enfin le soleil est de retour. Je me dépêche d’enfiler mon maillot de bain ! Nous en profitons quelques heures avant que le vent et la houle qui s’intensifient nous forcent à nous replier à l’intérieur du bateau. Les conditions se compliquent vraiment à la fin de mon quart de nuit (vers 3h du matin). Le vent monte jusqu’à 35/40 nœuds et la houle de travers devient menaçante. Les vagues de 3M sont tellement rapprochées que le bateau peine à retrouver son équilibre. Dans ces conditions, le pilote automatique ne tient pas et nous lâche sans arrêt. Vigilance maximum et les quarts se passent au poste de barre. Par sécurité, nous prenons 3 ris dans la GV, 4 dans le génois et nous abattons un peu. Même si nous perdons en vitesse, nous gagnons un peu en confort. Si ça ne tenait qu’à moi, je nous mettrai à la cape et tant pis si on met 1J de plus. Mais je ne suis que second et le capitaine, malgré les conditions, paraît sûr de lui. Bien entendu, j’ai totale confiance !!

Nous sommes tout de même bien surpris par cette météo. Ni le routeur, ni le logiciel Weather 4D ne nous l’annonçaient ! D’où sortent ce vent et ces vagues alors qu’il y a un grand ciel bleu ??? On dirait les coups de Mistral de la Méditerranée. Pourquoi avec les techniques de pointe dont on dispose aujourd’hui, ces phénomènes ne peuvent-ils pas se prévoir ??? Ça me dépasse …

IMG_3720

 

Jour 7 (20/06/16) :

La nuit est difficile. Pas un moment de répit à cause du pilote automatique qui perd sans cesse son cap. Les vagues déferlent sur l’avant bâbord et rincent le bateau jusqu’à recouvrir le bimini. Difficile de dormir dans ces conditions. Heureusement, c’est notre dernier jour de navigation car nous sommes fatigués et usés par cette houle de misère !!! Nous qui pensions que cette traversée serait une promenade de santé, nous nous sommes encore bien faits avoir par l’imprévisibilité de la mer et ses caprices !! En se rapprochant de la terre, la houle et le vent faiblissent. Laurent met les moteurs. Panique à bord, le moteur bâbord ne démarre pas. Il descend vite dans la cale pour une inspection. Apparemment, c’est le démarreur qui pose problème . Impossible de le réparer dans l’immédiat. Et voilà, encore une arrivée ratée !!! Le moteur tribord fonctionne et nous croisons les doigts pour que l’hélice réparée tienne la coup. Nous pensions faire une première escale à Lagos mais la nuit tombe et avec un seul moteur, l’accostage est trop dangereux. Nous décidons donc de nous arrêter pour la nuit au premier mouillage venu à la pointe SW du Portugal entre Sagres et Cabo de Sao Vicente. 2 voiliers sont présents, ce qui me rassure un peu dans ce paysage de bout de monde avec ces hautes falaises déchiquetées. Demain, nous rejoindrons Portimao où la large baie d’avant port laisse une aire de manœuvre suffisante pour mouiller l’ancre (et oui, avec un seul moteur, un cata n’est pas manoeuvrant). Pas de tourisme au programme car nous devrons trouver en urgence un mécano si Laurent n’arrive pas à réparer le moteur!

IMG_3724IMG_3745

Une réflexion sur “Traversée Açores/Portugal”

  1. Voilà une bonne chose de faite… Et de belles histoires de navigation à raconter, maintenant qu’elles sont terminées !!!!! Profitez bien du Portugal et reposez-vous… La Méditerranée vous attend… Biz

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s