Les Îles vierges britanniques : Fin du périple antillais

Le 05/05/16

Nous avons décidé de rester aux Îles vierges britanniques jusqu’à notre prochain départ aux Bermudes. Nous étions, pourtant, bien tentés de clôturer notre périple sur l’arc antillais par les Bahamas mais la prise en compte de la durée de navigation et le vent de face pour rejoindre par la suite les Bermudes, nous a complétement découragé. Nous avions estimé notre départ aux alentours du 5 mai en fonction de la fenêtre météo. Il nous restait donc 15J pour profiter du magnifique décor de ces îles et de son climat très agréable.

Comme nous avions, déjà, précédemment, avec Patrice et Clarice, découvert la plupart des mouillages, nous savions exactement où nous souhaitions prendre du bon temps.

Nous avons commencé notre séjour par une halte à Village Cay Marina, histoire de faire un bon avitaillement et de remplir la cuve d’eau. Pendant que nous nous occupions de Vaga, les enfants profitaient de la piscine.

WP_20160420_13_49_51_Pro

WP_20160420_13_50_33_RichWP_20160420_13_51_21_RichWP_20160420_13_51_47_Rich

P1060627

Nous devions y rester 1 ou 2 nuits mais suite à un problème informatique sur le logiciel de navigation (I-Navix), nous avons prolongé notre séjour. Laurent avait besoin de wifi pour mettre à jour le programme. Nous en avons profité pour emmener les enfants nager avec les dauphins. Thomas était ravi et Janelle aux anges de réaliser son rêve !

IMG_3375IMG_3378

 

DSC_2249

Nous avons quitté la marina pour rejoindre Sophie et Damien à The Bight sur Norman Island, une île au sud de Tortola. C’était l’occasion de retourner boire l’apéro sur le bateau pirate. Nous avons fini la soirée sur Sylvestre pour déguster la belle langouste pêchée par Damien.

WP_20160424_14_53_39_Rich

WP_20160423_23_08_43_RichWP_20160423_21_55_30_RichIMG_3382WP_20160423_21_55_45_RichWP_20160423_22_07_34_Rich

Nous avons ensuite passé 2 nuits à Benures Bay, un peu plus au nord de l’île. Nous ne connaissions pas cette baie. Nous avons beaucoup apprécié son côté sauvage. Laurent y a à son tour pêché 2 langoustes !

P1060644IMG_3387IMG_3391IMG_3386IMG_3384IMG_3383P1060643

Enfin, nous sommes retournés sur Little Just Van Dyke, mon mouillage préféré. Même si le temps était un peu orageux, nous avons retrouvé avec plaisir le Beach bar et sa petite plage tranquille. Et là festival ! Laurent a ramené la plus grosse langouste qu’il n’ait jamais pêchée, une belle bête de 3 kg !

WP_20160428_13_23_18_Rich

IMG_3392

WP_20160428_13_22_52_Rich

WP_20160428_13_23_14_RichWP_20160427_17_32_25_Rich

WP_20160427_17_36_30_Rich

P1060647

Toujours en compagnie de Damien et Sophie, les jours passaient paisiblement. Tous les soirs nous nous retrouvions pour partager nos repas et pour jouer à des jeux de société pendant l’apéro. Cette routine qui s’était installée était bien agréable.

P1060645

A notre arrivée aux Îles vierges, nous avions déclaré aux autorités un séjour d’une durée de 15J aux douanes et de 19J à l’immigration. Nous avions limité volontairement notre durée de séjour car, pour rappel, nous avions eu la mauvaise surprise d’apprendre que les autorités de Tortola nous considéraient comme charter car nous n’étions pas propriétaire du bateau. Nous avions dû nous acquitter d’une taxe de 270€ (crusing permit) calculée en fonction du nombre de passagers et de la durée du séjour.

Nous n’étions plus en règle face aux autorités car par pure négligence, nous avions dépassé largement le délai pour déclarer le prolongement de notre séjour. Nous devions donc régulariser au plus vite en demandant une extension de séjour afin d’éviter des problèmes lors de la clearance de sortie. Comme Laurent ne souhaitait pas renouveler sa mauvaise expérience avec les customs de Road Harbour à Tortola, nous sommes retournés sur Virgin Gorda où se trouvent également des customs réputés un peu plus flexibles ! Sophie et Damien étaient partis de leur côté découvrir Marina Cay.

Un peu penauds, nous nous sommes présentés aux autorités de Spanish Town à Virgin Gorda. Nous pensions nous faire un peu taper sur les doigts et devoir éventuellement payer une amende pour le retard sur notre demande d’extension de séjour. Et bien pas du tout ! Notre cas fut réglé en 15 minutes sans discussion possible. Nous étions dans l’illégalité et aucune extension ne nous serait accordée. Nous étions priés tout simplement de quitter le territoire ! Ils nous ont laissé, tout de même, un délai de 2 jours pour faire notre clearance de sortie car c’était le week-end et surtout car ils se sont aperçus, en étudiant notre dossier, que nous avions payé à tort le crusing permit ! Néanmoins, aucun remboursement ne nous a été proposé ! Nous avons essayé de plaider notre cause auprès du responsable de l’immigration mais sans aucun succès. Nous devions partir ! Trop tôt pour rejoindre directement les Bermudes, nous avions comme solutions soit de revenir sur Saint-Martin et d’y attendre le départ, soit de rester aux îles vierges britanniques en tant que clandestins. Nous avons opté pour la seconde solution. La fenêtre météo paraissait favorable pour un départ dans 3 jours, ce qui restait raisonnable pour ne pas faire tiquer les autorités aux Bermudes à la présentation de la clearance de sortie des Îles Vierges Britanniques.

Depuis, nous avons retrouvé Sophie et Damien qui ont décidé de partir en même temps que nous. Nous avons passé nos derniers jours à Leverick Bay pour profiter du confort de la marina et pour préparer notre départ.

WP_20160502_16_37_25_RichWP_20160504_17_06_56_Rich

Notre routeur vient de nous donner le feu vert. Nous partons pour une semaine de navigation. Ca y est nous entamons la traversée retour. Ca résonne un peu pour moi comme le début de la fin !

IMG_3404

HPIM5598

4 réflexions au sujet de “Les Îles vierges britanniques : Fin du périple antillais”

  1. Bravo Laurent 👏🏻👏🏻👏🏻 belle pêche !!! Ça donne envie 😋😋😋
    Les enfants ont toujours le sourire sur les photos mais là d’autant plus avec les Dauphins.
    Bisous les copains

    J'aime

  2. Bravo pour ces belles langoustes ! Gilles et Matéo commencent la saison, elles seront en plastique et de marques connues… Profitez encore de votre belle expérience ! Nous serons ravis de vous revoir à votre retour en France ! Biz à tous les 4…

    J'aime

  3. Sacrés Chinois ils faisaient déjà des copies en tout genre mais le coup de la langouste est vraiment bluffant
    On dirait franchement une vraie
    Par contre je ne pensais pas qu’ils s’étaient mis à la voile
    allez une petite pour la route
    En Chine, on pleure quand on meurt et on rit quand on naît. hi hi hi
    une autre une autre « Un chinois commence un cours de sport. Le prof l’interpelle.
    – Li ! Fais-moi 10 pompes !
    – Pas de problème monsieur, Nike ou Adidas ? hi hi hi
    Bon ma préféré
    Un chinois mange un chien nommé Wa Wa.
    Que fait-il après son festin ?
    Il chie Wa Wa. pffffffffffff
    Explique à ta blonde
    Ah oui en parlant de chien c’est bizarre les coutumes de nos nouveaux voisins (vos locataires) ils ont fait tourner la broche (méchoui) avec dessus un truc blanc frisé qui faisait ouaf ouaf (au début)
    Sont bizarres les voisins hein?
    fo revenir maintenant « on n’a plus de rosé »

    bizzzzzz

    Aimé par 1 personne

  4. dites nous que Vaga a un petit congélateur pour nous rapporter une langouste !!! 🙂 moi j’ai déjà l’ail des ours pour les saucisses … la saison va commencer .
    quel magnifique périple que nous découvrons à chaque fois !
    les bleus des eaux et des cieux nous font le plus grand bien parce qu’ici ce n’est pas vraiment un printemps pour Virginie …
    gros bises les Métraux !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s